Il faut savoir renoncer

Publié le par RL

Cet après-midi, j'ai prévu une petite navigation. J'arrive au terrain, mon instructeur n'est pas très emballé par la météo. Nous regardons ensemble le vent (20 kts à 2 000 ft) et la pluie. Pour le premier, c'est beaucoup, pour la seconde, elle semble passer au sud. Je décide quand même d'y aller, pour voir.

Je sors la machine. La manche à air est presqu'à l'horizontale et gigote comme une girouette - c'est fâcheux. Je fais la prévol, ce qui laisse le temps à la biroute de se calmer un peu. Premier pépin, l'intercom fait des siennes. Je mets en route et roule pour le point d'arrêt. L'instructeur parvient à rétablir la communication : un simple fil pas courbé comme il fallait. Comme quoi, les fils, ça m'étonnera toujours.

Je décolle et tout de suite je suis dans le bain. Une bonne dérive à prendre mais surtout un appareil qui ne monte pas... et qui se fait bahuter. Ça me rappelle Régina tout ça et je ne me sens pas de faire 45 minutes de vol dans ses conditions là ! Les 300 ft enfin atteints, j'annonce l'axe de piste dégagé et le report en vent-arrière. La dérive est impressionnante : c'est limite si je ne suis pas perpendiculaire à la piste ! Et le Weed atteint péniblement les 500 ft... Dans le dernier virage, j'ai du mal, il faut que l'instructeur reprenne les commandes pour m'aider. Puis il me laisse terminer. L'approche est bonne bien que pas tout à fait en face de la piste. Arrivée au-dessus de celle-ci, j'aligne l'appareil et le pose... comme un chef. Retour à la maison.

Debriefing : les conditions n'étaient pas bonnes. la machine pouvait les encaisser, moi, moins. J'ai pris l'air, j'ai jaugé et j'ai pris une décision ; je suis revenu parterre sans casser du bois : j'ai donc eu tout à fait raison. Comme je me suis plutôt bien débrouillé, je suis un peu frustré, je me dis que j'aurais pû continuer un peu... mais il ne faut pas tenter le diable. Mieux vaut se poser et revoler après que de tenter le tout pour le tout et ne plus pouvoir jamais recommencer.

Publié dans ULM

Commenter cet article