Pause

Publié le par Romain Lebourg

En pause ?

Oui, le blog est en pause. J'ai mis mes recherches de côté pour me consacrer à un projet que j'ai débuté il y a... 11 ans !

La naissance d'un mythe :

Tout a commencé avec le montage d'une maquette, celle du chasseur Loire 46. Cet appareil était un avion moche, il faut bien l'avouer. Mais avec son décrochement qui ressemble à une bosse sur le nez, son fuselage trapu et ses ailes de mouette, il avait un certain charme.

Ayant été "déçu" par sa carrière opérationnel, j'avais inventé qu'il eût été vendu à un pays imaginaire de l'Europe centrale. Et je l'avais mis en scène dans l'interception d'un élégant Heinkel 70 espion ! L'histoire n'est pas si saugrenue : il me semble bien que les deux appareils auraient pu se croiser en Espagne. Le récit est disponible sur un de mes anciens blog.

La maquette au 1/72 du Loire 46, produite par Azur. Ou comment tout a débuté.
La maquette au 1/72 du Loire 46, produite par Azur. Ou comment tout a débuté.
La maquette au 1/72 du Loire 46, produite par Azur. Ou comment tout a débuté.
La maquette au 1/72 du Loire 46, produite par Azur. Ou comment tout a débuté.
La maquette au 1/72 du Loire 46, produite par Azur. Ou comment tout a débuté.
La maquette au 1/72 du Loire 46, produite par Azur. Ou comment tout a débuté.

La maquette au 1/72 du Loire 46, produite par Azur. Ou comment tout a débuté.

Les petits ruisseaux...

J'ai voulu ensuite intégrer ce petit récit dans une histoire plus grande, inspirée du conflit qui a éclaté entre la Hongrie et la Slovaquie, fin mars 1939.

J'étais arrivé à quelque chose mais... ça ne me paraissait pas crédible. Cela ressemblait trop à un "shoot 'em all". Alors, plusieurs fois sur le métier je me suis remis à l'ouvrage. Les avions ont changé : du Loire 46, on est passé au PZL P.24 puis au PZL P.11. Mais je ne réussissais jamais à trouver la bonne formule, ni quelle histoire vraiment raconter.

Aujourd'hui, je pense enfin tenir quelque chose. Le récit est disponible sur la plate-forme Scribay, en partie pour le moment, puisque la fin n'est pas écrite (mais elle est dans mon esprit). N'hésitez pas à me dire déjà ce que vous en pensez.

Publié dans Aparté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article